Barre de navigation

MENU

05 novembre 2017

Nuances automnales



L'automne est là, bel et bien installé. Ses jolies couleurs orangées sont de retours. Elles remplissent à nouveaux les paysages
L'année dernière, j'avais profité d'une promenade en famille dans un joli parc du Jura pour immortaliser toutes ces belles nuances de couleurs. Je vous laisse avec ces quelques clichés, en espérant qu'ils vous plairont







Des bisous  

10 octobre 2017

Ma cure de magnesium


Entre fatigue, trouble du sommeil, ballonnements, mal de tête et vertiges, on peut dire que je l'ai sentie passée cette rentrée.

Mes deux premières semaines de Septembre ont été rythmé par ces maux. Pas très motivant pour commencer l'année.
Je n'arrivais pas à prendre le rythme et rentrais le soir en étant complètement lessivée. Pourtant, même en étant fatiguée, j'avais du mal à m'endormir, il m'est parfois arrivée de tourner pendant quasiment deux heures dans mon lit avant de pouvoir enfin trouver le sommeil. Le lendemain rebelotte, encore et toujours fatiguée.
Après avoir fait mes petites recherches, j'ai fait le lien avec un manque de magnésium. J'ai l'habitude de faire une cure d'environ un mois chaque en hiver, et pourtant cette fois je n'avais absolument pas fait le lien !
A noter qu'il est difficile de diagnostiquer un manque (voir une carence) en magnésium, car il apparaît difficilement dans une prise de sang.


Bien que difficile a contrôler, ce minéral joue un rôle très important pour notre corps :
  • Il participe au bon fonctionnement du système immunitaire.
  • Il donne de l'énergie et de la vitalité.
  • De ce fait, il permet donc de diminuer la fatigue, les maux de têtes ou encore le stress.
  • Il aide également à l'absorption du calcium.
  • Il aide à la digestion.


Comment est-ce que je sais que je manque de magnésium ?

Il y a plusieurs symptômes qui permettent de détecter un manque de magnésium, voici les plus fréquents (et ceux auxquels j'ai eu droit) :
  • Beaucoup de fatigue
  • Des spasmes des paupières
  • Des maux de têtes et des vertiges
  • Un manque de concentration
  • Du stress
  • Des difficultés à s'endormir (malgré la fatigue)
  • Une prise de poids
  • Des envies de sucrés


Les besoins en magnésium varient en fonction du sexe, de l'âge et de l'activité. Ils peuvent aller de 360mg pour une femme, à 500mg pour un homme et même jusqu'à 600mg pour un sportif !

On peut le trouver dans plusieurs aliments, en voici quelques-uns :
  • Chocolat noir
  • Noix de cajou
  • Amandes
  • Haricots verts
  • Epinards
  • Lentilles (cuites)
  • Riz complet
  • Banane
  • Flocon d'avoine
  • Pain complet



Malheureusement, le magnésium n'est pas très bien assimilé par notre organisme (environ 30% de ce que l'on consomme est réellement absorbé). Il faut en consommer beaucoup pour pouvoir atteindre le dose journalière conseillée, d'où l'intérêt de faire une cure, au moins une fois par an.

Pour ma part, je fais une cure d'un mois et  demi. J'ai choisi le magnésium marin de la marque Mag 2 (en pharmacie) et j'en suis satisfaite ! L'avantage est qu'il est associé avec de la vitamine B6 qui favorise son absorption.



Est-ce que vous aussi vous avez déjà ressentie ces symptômes et/ou fait une cure ?
En tout les cas, ne vous en privez pas, ça ne peut faire que du bien (surtout à l'approche de l'hiver)

En attendant vos réponses sur le sujet, j'espère que votre rentrée s'est bien passée et je vous fait de gros bisous !


Des bisous ! 





Rejoignez-moi sur Pinterest !


Source : www.guide-vitamines.org


03 octobre 2017

Running : Pourquoi je cours ?


Je serais incapable de vous dire depuis combien de temps je cours maintenant. Trois ans ? Quatre ans ? Cinq ans peut être ? Je n'en sais rien. Voir mon papa partir courir le dimanche matin m'a donné envie d'essayer. Après tout, si il va chaque semaine c'est que ça doit être sympa.
J'ai tout de suite beaucoup aimé ! En fait, je crois que j'ai toujours aimé courir. Même si je ne courais pas à l'époque, j'attendais toujours avec impatience le cross du collège, ou encore la course annuelle de mon papa pour aller l'encourager. Pendant longtemps c'est en duo puis en trio que l'on courait. Aujourd'hui, je crois que je peux dire que je suis devenue accro !


Mais pourquoi tant d’engouement pour ce sport ? Eh bien voici les raisons qui me font aimer le running, et qui me motive encore à chaque départ


Je me vide la tête

Ma sortie running, c'est mon moment à moi (même si, la plupart du temps, je ne cours pas seule). C'est ce qui me permet de me vider la tête, d'évacuer mon stress, de me dépenser, de prendre l'air et de découvrir l'environnement qui m'entoure sous un autre angle, voir même certains coins dont je n'avais pas connaissance.
Une bonne manière de faire une pause. Et puis il faut dire que l'on a une chouette sensation de bien-être à la fin de sa sortie, c'est tellement agréable

Je me dépasse

Au début je courais tranquillement sur de petites distances : 2 km, 3km, 5km, etc... Puis je me suis fixée pour objectif une première course de 10km
Même si je ne suis pas très rapide, ce sont des petites choses qui motivent, qui me poussent à sortir de ma zone de confort et à me dépasser pour aller plus loin. Je me suis sentie progresser tout au long de ma pratique, et au fond c'est ça qui est vraiment motivant : le progrès.
Je participe d'ailleurs à mon premier challenge, organisé par la belle Amélie Tauziede (ici). Un nouvel objectif de fixé et encore plus de motivation !



Je garde la ligne

Même si j'ai tendance à surveiller mon assiette et à manger équilibré, je suis quand même très gourmande comme fille et ne suis pas du genre à me priver. Mes petites sorties hebdomadaires me permettent d'équilibrer la balance, et de garder la forme.

Quand je veux, où je veux

Un matin à la fraîche, en fin de journée après le travail, au bord de la plage pendant les vacances, dans la forêt, sur une piste pour un peu de fractionné, etc... Voilà le gros avantage de la course à pieds : c'est un sport qui se pratique à n'importe quel moment de la journée (on évitera tout de même les grosses chaleurs l'été), où que l'on soit, étant donné que l'équipement n'est pas très conséquent.




J'entraîne mon cœur

Un gros atout santé, courir permet d'entraîner son cœur, de se préserver. Il faut dire que c'est assez désagréable d'être essoufflé à la cinquième marche des escaliers (bon j'exagère un peu quand même aha). Et il est vrai qu'on se sent vivant comme jamais après une session running ! J'adore courir le matin, ça me met motive pour ma journée.



Une communauté motivante

Malgré le fait que ce soit un sport "individuel", la course à pieds se voit regrouper un grande nombre de coureurs et coureuses tous aussi motivé(e)s les uns que les autres. C'est impressionnant la motivation, l'entraide et les encouragements que l'on peut trouver sur les réseaux sociaux. Et puis voir quelqu'un chaussée ses baskets pour un petit run, ça donne envie de faire de même mine de rien.

J'en profite pour vous partager trois comptes Instagram qui me motivent et que j'adore suivre au quotidien :








Et vous, vous faites quoi comme sport ?



Des bisous ! 




Rejoignez-moi sur Pinterest !

24 septembre 2017

Un rayon de soleil


Gilet tout doux, tout chaud, manches longues et écharpes sont de retour. Enroulée dans un plaid, une tasse chaude entre les mains. Ça y est le froid est là. L’automne fait, petit à petit, son apparition

Pourtant, ce ne sont pas les couleurs orangés de cette saison que je vous partage aujourd'hui (même si ça ne saurait tarder), mais du soleil et un très joli visage souligné d'un beau sourire.
Alors avant de plonger dans le froid de l'automne, je vous partage un peu de chaleur.


Ces photos me tiennent vraiment à cœur, certainement parce que j'ai apprécié les faire et qu'elle me rappelle un bon moment. J'espère vraiment qu'elles vous plairont, et qu'elles vous rappellerons un peu l'été.










Des bisous ! 

14 septembre 2017

Végétarienne : Comment ?



Il y a quelques semaines, je vous partageais mon choix pour le végétarisme juste ici, aujourd'hui je vais vous expliquer comment je suis devenue végétarienne. Vous allez vite voir que ce n'est pas forcément un changement facile pour tout le monde.


Une fois de plus, merci de ne pas juger mon choix, et bon lecture à vous ! ;)



Le déclic

Comme je vous le disais dans mon article précédent, je suis devenue végétarienne suite à une prise de conscience. J'entendais de plus en plus parler de végéta*isme. Que ce soit autour de moi, sur les réseaux sociaux, dans des documentaires, etc... Ce qui a accumulé pas mal de questions sur mon mode alimentaire. Le vrai déclic, je l'ai eu quand ma sœur est devenue végétarienne. Enfin, quelques mois après. Il faut dire que j'ai pas mal "observer" comment elle gérait la situation, après ça je me suis lancée à mon tour (oui oui, c'est bien moi la grande sœur, ça se voit non ?)

Curry de haricots blancs - Crédit photo : Alice Esmeralda


Petit à petit

Après ça, j'ai commencé à retirer la viande de mon alimentation, dans un premier temps la semaine lorsque j'étais seule dans mon appartement. Puis, après c'est le poisson qui a pris la fuite la semaine. J'ai continué comme ça pendant quatre ou cinq mois ; végétarienne la semaine, omnivore le week-end. J'avais quand même tendance a essayé d'en manger le moins possible le week-end, si je pouvais passer à côté d'un plat de viande, je le faisais (merci les petits tambouilles veggie de ma sœur).
Le fait de procéder petit à petit est le meilleur moyen pour s'y tenir, notamment si vous aimez beaucoup la viande, le poisson, les crustacés, etc... mais que vous avez malgré tout la volonté d'y renoncer.
Pour ma part, j'aurais pu devenir totalement végétarienne plus tôt, seulement il y a une raison qui m'a beaucoup bloqué : les remarques des autres. Aussi bête que cela puisse paraître, c'est un point qui me faisait peur. J'avais peur d'exprimer mon choix, d'être juger et aussi de d'apparaître comme un "poids" lorsque j'allais manger chez quelqu'un.


Petit aparté, je remercie d'ailleurs les personnes qui m'ont soutenues, celles qui m'ont comprises, et surtout, les personnes qui ne m'ont pas jugés, alors qu'elles même, ne s'imaginent pas devenir végétariennes.

Chili sin carne - Crédit photo : Alice Esmeralda




Savoir pourquoi, et être sur de soi

On ne devient pas végéta*ien parce que c'est en "vogue" et qu'on en entend beaucoup parlé. C'est vrai que c'est un sujet qui revient beaucoup ces dernières années, mais ça reste un choix qui se fait pour certaines raisons que l'on pense juste de défendre. Que ce soit le bien-être animal, sa santé, l'environnement ou autre, tout argument est bon à prendre et à défendre.
Et puis lorsque l'on devient végéta*ien ce sont souvent les mêmes questions qui reviennent : "Pourquoi tu as arrêté ?" "Qu'est ce que ça t'apporte ?" "Ça ne te manque pas ?" "Mais tu manges quoi alors ?" "Tu dois avoir beaucoup de carences, non ?" Etc...
Forcément, au début, une partie de la discussion porte sur ce choix alimentaire, parfois des pics se font ressentir alors vaut mieux être sur de soi pour défendre ses arguments. Ce n'est pas parce que l'Homme a toujours été omnivore que les choses ne peuvent pas changer.


Burger végé - Crédit photo : Alice Esmeralda


Remplacer

Etre végéta*ien ne signifie pas juste supprimer toute chair animale de son alimentation, il faut la remplacer. Il faut avouer que manger seulement le riz qui accompagne la blanquette de veau, c'est vite lassant. En réalité, c'est une autre façon de cuisiner. Vous ne mangerez plus des lasagnes "traditionnelles" (j'entends par là des lasagnes bœuf hâché/sauce tomate), vous apprendrez à les cuisiner autrement. Il est possible (et facile) de décliner toute sorte de recette en une recette végétarienne, soyez créatif !
Idée recette : Tarte chèvre tomates
En plus de ça, aujourd'hui il est facile de trouver des substituts très facilement dans le commerce, tel que des steaks de soja ou autre produit du même genre. Pour les personnes ne savent pas comment se lancer, ce sont des produits qui aident pour débuter dans son changement alimentaire. Et puis, il faut avouer que c'est bon aussi (coucou les nuggets veggie).



Voilà donc, dans les grandes lignes, comment je suis devenue végétarienne.
Je l'ai dit, et le redit, je ne regrette vraiment pas mon choix !

Si certain(e)s d'entre vous sont végéta*ien, ou en transition, n'hésitez pas à me donner votre avis sur le sujet ! ;)


J'en profite pour partager une vidéo de Topito sur le véganisme que j'ai découvert il y a pas si longtemps, et que j'ai adoré !






Des bisous ! 




Rejoignez-moi sur Pinterest !

21 août 2017

Mes résolutions pour la rentrée 2017


Mieux qu'une nouvelle année, je trouve que la rentrée et le meilleur moment pour prendre des résolutions. Notamment lorsque l'on est encore dans les études, après deux mois de vacances (ou de travail pour certains), il est temps de se remettre dans le rythme et de (re)prendre de bonnes habitudes.
D'autant plus que, pour ma part, ce mois de Septembre sera signe de changement, ce sera un peu comme un nouveau départ. Voilà pourquoi j'avais vraiment envie de me fixer de nouveaux objectifs et de rectifier tout ce que je ne faisais pas (ou pas totalement). Je vous partage aujourd'hui mes principaux, ou du moins les plus intéressants aha.




Courir plus régulièrement.
Au moins deux fois par semaine.


Me tourner vers des produits de soin et des cosmétiques bio et si possible, non testé sur les animaux.
Voilà un point qui me préoccupe pas mal en ce moment. Je pense donc finir mes produits et, par la suite, en acheter qui soient bio et non testé sur les animaux, dans la mesure du possible.


Rester régulière dans ma publication d'article sur le blog.
Je pense publier une fois par semaine.


Travailler mon anglais.
Là il y a du boulot... Avec un stage à l'étranger qui sera vite là et le TOEIC à passer, il va falloir s'y remettre sérieusement. Et dans le fond il faut avouer que j'ai toujours voulu savoir parler anglais aussi bien que ma sœur aha.

Me préoccuper davantage de l'actualité (notamment en politique).
Oui oui, je suis le genre de fille qui se fou complètement de la politique.


Lire plus souvent.
C'est vraiment quelque chose que j'adore mais que je ne prends pourtant pas le temps de faire...


Arrêter de me préoccuper du regard des gens.
Sûrement mon plus gros défaut depuis des années.


Avoir confiance en moi et vaincre ma timidité.
Même s'y il reste à faire, mon blog était déjà un pas vers cette résolution et j'ai vraiment envie de continuer à évoluer dans le bon sens des choses. D'autant plus que vos petits commentaires me motivent encore plus à chaque fois !



Et vous, vous avez aussi pris des résolutions pour cette rentrée ?



Rejoignez-moi sur Pinterest !